Commune de Le Moutaret

  • Commune de Le Moutaret
  • Commune de Le Moutaret
  • Commune de Le Moutaret
  • Commune de Le Moutaret
  • Commune de Le Moutaret
  • Commune de Le Moutaret
  • Commune de Le Moutaret
  • Commune de Le Moutaret
  • Commune de Le Moutaret
  • Commune de Le Moutaret
  • Commune de Le Moutaret
  • Commune de Le Moutaret
  • Commune de Le Moutaret

Accueil du site > Environnement > Milieux naturels

Milieux naturels

La diversité des milieux naturels présents sur la commune du Moutaret provient de la forte couverture forestière et des types de sols, composés de matières peu filtrantes.

C’est ainsi que l’on identifie des espèces végétales et animales « banales » inféodées notamment aux hêtraies-chênaies et aux hêtraies-sapinières, plus humides : sapin, hêtre, sanglier, chevreuil…

En ce qui concerne la faune, l’ONF précise que dans la forêt communale, il n’y pas d’espèce à valeur patrimoniale de recensée.

Outre l’appartenance du territoire communal à la ZNIEFF de type II « Contreforts occidentaux de la chaîne de Belledonne », il n’y a pas, au titre des inventaires et protections réglementaires, de « milieu naturel remarquable » de type Natura 2000, arrêté de protection de biotope, considérés comme d’habitats naturels d’intérêt communautaire ou d’habitats prioritaires.

PATRIMOINE NATUREL

La commune est concernée par la ZNIEFF de type II, n°3820 « Contreforts occidentaux de la chaîne de Belledonne ».

Le territoire communal représente une petite partie de cette ZNIEFF qui s’étend sur 15 507 ha à cheval sur la Savoie et l’Isère. La commune fait donc partie des contreforts du massif cristallin de Belledonne, la montagne de Bramefarine, massif au relief modeste dont l’altitude ne dépasse pas 1 300 m.

Milieux naturels intéressants :

- zones humides avec une flore et une faune inféodées àce type de milieu : orchidées, grassette ;

- prairies sèches semi-naturelles avec des orchidées.

La faune est également intéressante, notamment l’avifaune : alouette lulu, pie-grièche écorcheur, pigeon colombin...

Les enjeux liés à ce type de classement de type II portent sur l’interaction entre les milieux et à leur fonctionnement interdépendant.

Le réseau de zones humides joue en effet un rôle important en terme de régulation hydraulique au sein du massif et de protection de la ressource en eau.

A noter également l’enjeu important de préservation de la cohérence de cet ensemble écologique (fonctionnalités naturelles d’alimentation et de reproduction des espèces animales et végétales).

A noter également sur la commune la présence de ruisseaux constitués de combes boisées.

La ripisylvejoue un rôle important pour la protection physique des sols, la prévention du réchauffement des eaux et le rôle tampon entre le milieu terrestre et le milieu aquatique. La ripisylve est donc à préserver du fait des espèces spécifiques de ces milieux : rôle de refuge, de migration et effet de couloir et corridor écologique.

MILIEUX HUMIDES

Les milieux humides ont fait l’objet d’un recensement par l’association Avenir, qui intervient au niveau du Département de l’Isère. L’objectif est d’établir un inventaire pour protéger en prioritédes zones humides de plus de 1 hectare. Néanmoins, les zones de plus petites tailles sont répertoriées, dans un but de connaissance du milieu et également de sa préservation.

Sur Le Moutaret, aucune zone humide > 1ha n’a étérecensée.

Les milieux répertoriés sont les suivants :

- zones humides ponctuelles le long du Bréda, au nord de la commune : tufières de pente situées le long de la RD9a. Une autre tufière a été identifiée au niveau du croisement entre la RD9 et la route forestière (en provenance de St Maximin).



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF